Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 06:16
Intérieur de l'église en lumière naturelle - 2019 -
Intérieur de l'église en lumière naturelle - 2019 -

Intérieur de l'église en lumière naturelle - 2019 -


Dernière mise à jour du blog-premium le  vendredi 26.02.2021 à 14 h..
 
 
 
 
*voir liste "articles récents" et "pages"  .  célébrations, pélérinages, concerts, messes et baptêmes                    
  
    
Toutes les personnes pouvant nous fournir des documents sur les vieilles pierres de la commune de Saint-Martin-les-eaux sont les bienvenues. Nous vous remercions d'avance.
 

Photos Pierre-Jean BERNARD



Sous le ciel de Haute-Provence depuis 800 ans.

Il semblerait que je fus reconstruite par les clunisiens sur les restes d'un autre édifice plus vaste, dont les bases m'ont servi de support.
Mon clocher abrite deux cloches dont l'une date du XVlème siècle.
Mon nom est : SAINT-MARTIN-DE-PARACOLS, nom du titulaire de l'église au Moyen âge. A cette époque, je dépendais du prieuré de Carluc, lui-même rattaché à l'abbaye de Montmajour.
Je suis une église romane et la datation de ma reconstruction s'inscrit à la fin du Xlème et début du Xllème siècle.
Mon bâtiment menaçant ruine, j'ai bien failli ne plus exister et être rasée . Mais , l'entrepreneur chargé d'effectuer un devis pour chiffrer le coût des travaux de démolition ressentit une gêne à entreprendre cette tâche et en informa un ardent défenseur des vieilles pierres, mr. Leouffre, ancien maire de Dauphin (04), qui négocia avec le maire de l'époque de saint-Martin-les-eaux pour me racheter.
C'est en juin 1968, que je fus vendue à ces particuliers qui, grâce à leur amour de mon architecture et mon passé, ont entamé, avec des deniers personnels et une aide attribuée pour la sauvegarde des chefs d'oeuvre en péril, une première restauration, me permettant d'accueillir quelques fidèles et visiteurs. Inscrite aux Monuments Historiques depuis 1972, je fus revendue avec mon presbytère, vers 1986, à la commune de Saint-Martin-les-Eaux.
En collaboration avec l'agence des Bâtiments de France, des travaux de restauration purent débuter courant septembre 1987. Afin d'être encore plus accueillante, une deuxième tranche de travaux permirent le rejointement de mes façades.
Maintenant que vous savez comment je suis arrivée dans ce XXlème siècle, laissez-moi vous conter la suite
D'abord, pourquoi m'appelle-t-on Eglise ? Parce que je suis un édifice consacré chez les catholiques au culte divin. Et c'est encore le cas aujourd'hui. Je bénéficie des soins attentionnés des membres d'une Association créée pour défendre mes intérêts, présidée par un résident secondaire : Monsieur Pierre-Jean BERNARD.
Je suis unique, certainement aussi, parce que je suis ouverte toute l'année, parfois même très tard. En temps normal, de 8 h. à 19 h. jusqu'à la traditionnelle sonnerie de l'Angélus***, sonnée par mes deux « Sacristains » de service que sont le président Pierre-Jean BERNARD et Mr. MAURIN qui,suivant leurs disponibilités, se relayent pour que soit respectée cette tradition. Mon livre d'or reçoit les messages de tous, visiteurs ou fidèles et sera la mémoire de ce lieu unique qu'est mon bâtiment. Un reportage, réalisé par la Télévision de Pays du Luberon à l'initiative du correspondant local, permettra de garder un souvenir visuel de l'époque, marquant le début des années 2000.
Je suis une vieille dame ; mais mon curé actuel, Pierre LEOUFFRE, basé à REILLANNE, vient célébrer plusieurs offices dans l'année : messes, baptêmes, mariages et enterrements.
Les membres de l'Association ne manquent pas de s'associer avec les autres paroisses, pour réaliser une messe inter paroissiale ; chaque année, une crèche est construite dans mon choeur ; Marie-Renée et Bernard me fleurissent régulièrement, m'illuminent avec un éclairage composé de bougies lors des différents offices ; mes visiteurs n'hésitent pas à allumer un cierge cierge ou une veilleuse ou à emporter, avec eux, une carte postale me représentant au milieu des maisons du village.
Musiques et chants divers résonnent sous mes voûtes séculaires. Berlioz, Mozart, Bach, Haendel doivent être fiers de cette initiative. Leurs compositions associées à des chants traditionnels de Noël sont très appréciées de tous. II suffit de feuilleter le livre d'or pour comprendre tout le Bonheur et l'Amour que, grâce à toutes les bonnes volontés, je peux me permettre d'offrir à chacun, chaque jour de mon existence.
Un site Internet, en voici l'accès, http:/les-vieilles-pierres-st-martin-les-eaux.over-blog.com   vous permettra de me rencontrer virtuellement et de suivre mon actualité En espérant avoir déclenché en vous l'esprit de curiosité qui vous conduira à venir me découvrir et vous recueillir, prier, chanter ou laisser votre esprit entrevoir et ressentir tout ce qui se dégage de ce lieu,.
 Bernard BATTANDIER
 
*** " Cloches de l'Angélus. Oui, la religion est ce quotidien battement de bronze pour nous rappeler : possède-moi ! Possède en toi ce qui est plus que toi, plus haut, plus pur. C'est la vérité de ton être. Elle a partie liée avec Dieu. Réunifie-toi dans la prère. Augmente-toi dans l'abandon au divin"
Louis PAUWELS " Ce que je crois "


L'entrée de l'église, face sud-est, qui tourne le dos au Nord pour bouder le Mistral. Ici, nous sommes en hiver.



La face Nord.-Ouest. Le toit conique (à gauche) en lauzes est construit avec une technique spéciale.



Face complète sud-est. (photo W.SOUCIES)

.


L'église de saint-Martin-les-eaux au centre du village. Au loin, saint-Michel-l'observatoire et ses coupoles et la montagne de Lure.




 

L'intérieur de l'église en lumière naturelle.
Sans doute unique en France,je suis ouverte en permanance tous les jours de 9 heures à 20 heures, voire plus suivant la saison et les activités de la commune. L'Angélus est sonné à midi et à 19 heures, pas le matin pour ne pas réveiller les fainéants du village !

 

 

interieur-eglise-vu-de-dehors-2011.JPG

 

Les deux cloches de l'église que l'on actionne avec des cordes

 cloches-eglise-st-Martin.jpg

 

Sous le tilleul de l'entrée, âgé d'environ 150 ans.

tilleul.JPG

 

      Un vitrail ancien de l'église aujourd'hui remplacé (2012) :

 

vitrail église st.Martin-les-eaux


 

 Le tableau représentant l'Adoration de saint Dominique, tableau un peu naïf avec le traditionnel chien qui fume.

- Autre tableau représentant deux saints en prière devant la Vierge, avec une tête de diable vraiment très antipathique sortant du sol.

On pense que ces tableaux étaient réalisés par des peintre itinérants qui étaient alors rétribués par le pain et le couvert à la paroisse...

 

 

DSCF4302.JPG

 

DSCF4303.JPG

sculpture--eglise-saint-Martin---1.JPG

Sur un pilier, les symboles des évangiles, ici le taureau et le lion. Pour en savoir plus, je vous propose d'aller sur ce site de Wikipédia : 

 link

Il manque l'aigle et le Saint (l'homme). Une troisième sculpture est trop haut perchée pour la photographier...un de ces jours !

sculpture-eglise-saint-Martin---4.JPG

benitier-eglise-saint-Martin.JPG

Le bénitier de l'entrée de l'église


 

Pour en savoir un peu plus :

Au centre du village, un grand bâtiment rectangulaire, sans partie en saillie (ni tour ni pavillon), est appelé château : il s’agit d’un ancien établissement de bains.

L’église Saint-Martin du début du XIIe, ancien prieuré de Carluc, est un monument historique inscrit. Sa nef de deux travées voûtées d’arêtes (second état succédant à une voûte en berceau) débouche sur une abside pentagonale à l’extérieur. Menaçant de tomber en ruines en 1965, elle est restaurée à partir de 1967 par son acheteur, Jean-Marie Léouffre (deuxième prix du concours des chefs-d'œuvre en péril) et rouverte au culte. Quelques reliefs ornant le second pilastre nord, de forme très archaïque, sont classés au titre objet et sont datés de la deuxième moitié du XIe siècle. Il peut s’agir d’un remploi.

Le château médiéval, remanié au XIXe siècle, est occupé par la mairie. Il existe d'autres châteaux : Dherbès, Pochetty, Saint-Jean.

 

Toponymie de St Martin les Eaux

Le toponyme le Castelas, au sud du village, fait référence à une motte castrale[23].

Le village s'appelait Sancti Martini de Paracollis au XIe siècle[24], puis Saint-Martin-de-Renacas au XIIIe siècle et Saint-Martin-d’Arnagas au XVIesiècle[25]. Il devient ensuite Saint-Martin-le-Charbonnier.

Durant la Révolution française, la commune, pour suivre le décret de laConvention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, changea son nom pour Mont-Martin[26] et Mont-Renacas[27]. Après la Révolution, la commune est appelée Saint-Martin-de-Renacas jusqu'en 1892. L’exploitation des eaux sulfureuses pour des cures thermales justifia son nouveau nom deSaint-Martin-les-Eaux[27].

 

Source  : documents Wikipedia. merci

Pris très en retrait le tilleul de la place de l'église, plus que centenaire - 30.07.2017.

Pris très en retrait le tilleul de la place de l'église, plus que centenaire - 30.07.2017.

St. Martin-les-eaux et son église en 1906. Photo Duplan-Manosque

St. Martin-les-eaux et son église en 1906. Photo Duplan-Manosque

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 16:36
MESSES ET DIVERS - Mars 2021 - paroisse du Largue
MESSES ET DIVERS - Mars 2021 - paroisse du Largue

Partager cet article
Repost0
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 02:56

Secteur du Largue
Prière universelle du dimanche 28 février 2021
2ème dimanche de Carême
Introduction : Sur la montagne, Pierre, Jacques et Jean ont été témoins de la
transfiguration de Jésus, ils ont entendu la Voix du Père Tout Puissant.
Aujourd’hui, avec foi et assurance, osons nous tourner vers Celui qui est toute Lumière
pour Lui présenter les besoins du monde et ceux de l’Eglise.
Refrain : « Lumière du monde, brille en nos coeurs »
« Celui‐ci est mon Fils bien aimé : écoutez le ! »
Prions pour l’Eglise. Qu’avec l’aide de l’Esprit Saint, elle soit fidèlement à l’écoute de
l’enseignement du Fils bien aimé, afin de guider le peuple chrétien sur le chemin du
Salut.
Père, avec confiance, nous Te prions.
« Toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction »
Prions pour le monde. Que ses dirigeants, et tous ceux qui exercent une
responsabilité, se mettent à l’écoute du Christ en étant attentifs à la voix des plus
pauvres, afin que le monde soit transfiguré par ton Amour.
Père, avec confiance, nous Te prions
« Dressons ici trois tentes »
Prions pour tous ceux qui souffrent, quelle que soit la nature de leur épreuve. Qu’ils
trouvent sur leur chemin des témoins du Christ qui les accueillent sous la tente de
l’écoute, du réconfort et de la charité fraternelle, afin qu’ils entendent la voix de Dieu
qui les aime infiniment.
Père, avec confiance, nous Te prions
« Celui‐ci répondit : me voici ! »
Prions pour notre communauté. Que chacun d’entre nous ouvre les oreilles de son
coeur pour entendre l’appel de Dieu sur sa vie de baptisé, afin de témoigner autour
de lui, dans la joie et avec assurance, que le Règne de Dieu est là.
Père, avec confiance, nous Te prions
Prière de conclusion : Dieu notre Père, à la transfiguration de ton Fils, tu as manifesté
au monde ta splendeur. Entends la prière de Tes enfants et réponds favorablement à
leurs demandes. Par Jésus Christ…

Partager cet article
Repost0
2 février 2021 2 02 /02 /février /2021 14:53

Résultat de la quête en ligne 2ième confinement
(8 novembre – 31 décembre 2020)

Chers paroissiens du secteur du Largue,
et vous chers amis du Largue

Je reviens pour vous donner le résultat de la quête en ligne lors du deuxième confinement. En deux mois, elle a rapporté 1035 € au secteur.

Ce montant est inférieur à celui du premier confinement (3845 €). Cette baisse peut s’expliquer, en partie, par la durée de l’absence de cultes qui était plus brève qu’au printemps.

Je tiens encore une fois, à vous remercier, de tout cœur pour votre compréhension et votre générosité habituelle.

Merci à tous

Bien fraternellement

Père Jean-Pierre, curé du secteur du Largue (2 février 2021)

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 05:36
MESSES ET DIVERS - février 2021 - Paroisse du Largue -
MESSES ET DIVERS - février 2021 - Paroisse du Largue -

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 03:23

Mise à jour des mesures concernant la reprise des cultes publics valables du 3 au 15 décembre 2020

(suite au message de Mgr J.-P. Nault du 3 décembre 2020)

-    Le nombre de participants pour les célébrations est conditionné par la jauge demandée qui impose “de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux”.

  • On aère les lieux autant que possible et régulièrement ;
  • Sachons que notre responsabilité peut être engagée dans les différentes rencontres ou dans les lieux de cultes, du moment que nous les organisons ou les autorisons [on peut transmettre un virus sans savoir qu’on le porte, nous ou un autre des participants].

Aménagements des églises [à bien anticiper]

  • Prévoir le marquage des places non disponibles ou installer les sièges de façon à ce que les distances réglementaires soient respectées ; Les personnes vivant ensemble restent à coté les unes des autres ;
  • Une personne identifiable (en plus du célébrant), sera à l’entrée et à la sortie pour aider chacun [utilisation obligatoire de gel, places, flux, prudence…] ; [Ce peut être le rôle du CPP ou du CPAE de coordonner cela].
  • Ne pas remplir les bénitiers ;

Eucharisties

  • Là où cela est nécessaire, il faut peut-être envisager plus de célébrations Eucharistiques pour compenser le nombre limité de participants possible. [Ceux qui ne pourraient participer à la Messe dominicale en présentiel sont invités à sanctifier le jour du Seigneur par un temps de prière et /ou par la participation via le moyen des médias].
  • Prévoir du gel sur la crédence (avant et après la communion) ;
  • Prévoir des pales sur les oblats (coupelles), et pour le calice et la patène en cas de concélébration ;

- Concernant la communion on agira avec prudence. Pour la distribution de la communion, on se lavera au gel avant et après, le prêtre aura un masque et on ne la donnera que dans la main bien tendue (sans la toucher lorsque l’on y dépose l’hostie). On veillera aux distances dans la procession ; la communion peut aussi être donnée aux fidèles à leur place, le ministre seul se déplaçant.

  • S’il y a un geste de paix, c’est par inclination mutuelle sans contact….
Confessions, Funérailles et Autres célébrations :

               voir les anciennes mesures ; elles sont toujours valables

Père Jean-Pierre, curé du secteur du Largue (3 décembre 2020)

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 02:45

La quête en ligne
Je reviens, à nouveau, vers vous amis et paroissiens du secteur du Largue pour
solliciter votre participation à la quête en ligne.
Le confinement, dans lequel nous nous retrouvons de nouveau, nous met dans
une situation financière très inconfortable.
Comme vous le savez, la vie matérielle de nos paroisses est uniquement assurée
par les quêtes des messes, les offrandes données à l’occasion des baptêmes et
des mariages, la vente des cierges et des lumignons. Ni l’État ni le Vatican
n’interviennent pour soutenir la vie quotidienne de nos paroisses.
Aujourd’hui, les célébrations publiques ont de nouveau été interrompues par le
confinement. L’heure est donc grave. Je sais que vous faites déjà face à des
situations financières préoccupantes mais je viens de nouveau solliciter votre
participation pour les frais de fonctionnement de nos paroisses (chauffage,
électricité, fournitures, assurances, impôts).
Tel est de nouveau mon cri et je compte sur votre participation et votre
générosité habituelles.
Pour participer à la quête en ligne, je vous propose d’utiliser le lien suivant :
https://quete.catholique.fr/?reserved_diocese=DIGNE&reserved_paroisse=spreillanne
Père Jean‐Pierre, curé du secteur du Largue, le 10 novembre 2020

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 02:54

À la suite du confinement décrété le 28 octobre 2020 par le président de la
république, vous trouverez ci‐dessous les mesures concernant les lieux de culte
énoncées par le premier ministre :
IMesses
a) Les messes sont suspendues jusqu’à nouvel avis mais les églises restent
ouvertes.
b) La fête de la Toussaint le 1 novembre est maintenue. Il y aura donc messe
anticipée à 18h le 31 octobre à Saint‐Michel l’Observatoire et messes le 1
novembre à 9h à Cereste et à 11h à Reillanne.
c) Au cours de ces célébrations, nous prierons et évoqueront la mémoire de
tous les défunts que nous avons accompagnés depuis le 2 novembre 2019.
II Autres informations
a) Les célébrations dans les églises sont permises pour les obsèques (30
personnes maximum). Les préparations se feront par téléphone avec les
familles autant que possible. Il n'y aura pas de messe mais seulement une
bénédiction. Seul le prêtre bénit le cercueil sans transmettre le goupillon à
la famille. Celle‐ci ne touche pas le cercueil et chacun se signe sur lui‐même.
Le prêtre célèbrera seul et ultérieurement la messe pour le défunt.
b) Les célébrations sont également permises pour les mariages religieux
(6 personnes maximum).
c) Au cours de ces célébrations, les mesures sanitaires (port du masque et gel
hydro‐alcoolique) et distanciation doivent être respectées.
d) Les temps communautaires de prière, de rencontre, de catéchèse de
jeunes et adultes sont reportés
e) Les visites aux malades et mourants sont maintenues. Je vous invite à
me contacter au 06 48 93 49 58 ; il en est de même pour le sacrement
des malades.
III Chaque dimanche, je reprendrai les méditations du matin (9h) et nous
aurons les vêpres (17h).
Je vous invite à suivre la messe à la télévision ou sur votre ordinateur…
Dans les jours qui suivent, je vous communiquerai les horaires des messes en
semaine que je célébrerai en privé en vous invitant à vous unir par la pensée et
la prière aux intentions.
Père Jean‐Pierre, curé du secteur du Largue (30 octobre 2020)

Partager cet article
Repost0
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 04:55

Vous trouverez ci-joint :

1-Un message du Père Jean-Pierre concernant le denier de l’Église 2020

2-Des informations pour effectuer votre don. Les dons au denier de l’Église sont déductibles de l’impôt sur le revenu dans la limite de 20% du revenu imposable.

N’oubliez pas de préciser que votre don est affecté au « secteur du Largue (sp-Reillanne) ».

Vous retrouverez toutes ces informations sur le site de notre diocèse

http://eglise.catholique04.fr/?page_id=3054

Partager cet article
Repost0
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 02:24

Chers amis du diocèse de Digne,
Pour la dernière fois en ce temps de pandémie, je viens vous retrouver à l’occasion de cette
grande fête de la Pentecôte. Elle clôt le temps pascal, clôt progressivement le temps de non
célébration publique des cultes, mais surtout nous invite à accueillir largement l’Esprit-
Saint !
Nous faisons mémoire de l’événement capital qui permet à tous de vivre en chrétiens, et à
l’Église d’annoncer la Bonne Nouvelle au monde.
Au coeur de ce temps où Jésus a donné Sa vie par amour pour nous, Il nous envoie l’Esprit-
Saint… et cela nous comble de joie !
La Pentecôte – L’Esprit-Saint descend sur Marie et les Apôtres – Enluminure sur parchemin
(vers 1390) du Livre des Heures de Béatrice de Rieux [Rennes] – Photo DR –
2
® L’Esprit Saint ?
Qu’est-ce que l’Esprit Saint ? On en parle, on le prie, on le demande… qui est-Il ? Nous
avons raison de dire “qui est-Il ?”, plutôt que “qu’est-ce-que c’est ?”. L’Esprit-Saint est une
des trois personnes divines, c’est Dieu lui-même.
Le Père, le Fils et l’Esprit s’aiment d’un amour totalement pur et donné ; cette dynamique
divine, d’amour et donc de Joie, est le Mystère de Dieu. L’Esprit Saint est l’amour entre le
Père et le Fils, amour donné et reçu. En Dieu, l’amour est une relation qui “subsiste”, c’està-
dire qui est une Personne. L’Esprit-Saint est donc l’amour de Dieu qui se donne, entre
autres à chacun de nous ! L’Esprit est un don… à moi de savoir l’accueillir ou pas.
L’Esprit Saint m’est donné au baptême pour me rendre saint (me sanctifier) chaque jour
davantage, et m’enflammer pour vivre toujours plus de Lui ; à la confirmation Il m’est
donné pour témoigner et fortifier ma Foi. Les deux appartiennent à mon être chrétien.
Mais l’Esprit m’est aussi donné largement au quotidien, car la générosité de Dieu est
abondante et sans limite ! Inlassablement la tendresse de Dieu m’accompagne, et Sa
bénédiction est toujours avec moi.
Oui, c’est vraiment Lui, l’Esprit Saint, qui me fait vivre de Dieu jour après jour…
® Vivre de l’Esprit !
La vie chrétienne, consiste à vivre toujours davantage de l’Esprit Saint ! Être chrétien,
c’est vivre de l’Esprit-Saint ! Ce n’est pas d’abord un effort que je fais, mais un don que
j’accepte ; ce n’est pas d’abord un objectif moral que je me fixe, mais une Vie à laquelle
j’acquiesce ; ce n’est pas d’abord une performance que je construis à la force du poignet,
mais un abandon conscient et libre que je mets en oeuvre progressivement.
Toute la vie chrétienne, notre vie quotidienne à chacun et à chacune, doit se décliner ou
s’harmoniser au rythme de cet Esprit, de cet Amour divin, de ce souffle intérieur qui
m’envoie, me guide et m’accompagne. Il nous faut donc apprendre à vivre selon l’Esprit,
c’est à dire à grandir dans une authentique liberté intérieure. Il ne s’agit pas de ne rien
faire ou de se laisser mener par les événements, mais librement (et joyeusement) de dire
OUI à Dieu et de Le laisser faire en moi ; c’est cela la vraie conversion à laquelle nous
sommes appelés.
Vivre selon l’Esprit, c’est déjà le demander… non parce que le Seigneur serait sourd à mes
appels, mais plus je demande, plus je m’ouvre pour mieux accueillir. Si l’Esprit Saint est un
Amour divin, laissons-nous brûler par Lui pour entrer dans une dynamique d’amour vrai ;
les deux critères à tenir ensemble et avec Dieu sont “Vérité” et “Charité” : plus je me laisse
guider par Dieu, plus Vérité et Charité vont m’habiter et orienter ma vie… C’est l’Esprit
Saint, qui est Amour et Vérité, qui va m’y aider… et me donner ainsi la vraie Joie !
Demander, discerner (jamais seul), et se laisser conduire par la Parole de Dieu,
l’Enseignement de l’Église, les sacrements, la présence fraternelle de la communauté
locale, la prière personnelle, son accompagnateur…
Et si je ne suis pas encore (confirmé), recevoir la confirmation… voilà une bonne idée pour
laisser l’Esprit-Saint m’envahir ! Un don qui m’est fait pour que ma Foi se développe et
porte davantage de fruits.
3
® Relire ce temps de pandémie avec l’Esprit-Saint
Je vous propose de terminer ces quelques réflexions par un point particulier. Nous avons
traversé une épreuve, commune et personnelle. Il ne nous faudrait pas fermer la
parenthèse et revenir à un “fonctionnement” normal, comme si l’on retrouvait une vie
antérieure, sans avoir été enseigné. Voici quelques questions pour y réfléchir chacun :
• Relire ce temps si particulier du confinement…
- Qu’y ai-je fais pour mon âme, ma vie spirituelle, pour les autres ?
- Comment ai-je traversé cette épreuve ? l’ai-je subi ? portée ? dépassée ?
- Ai-je travaillé à chercher le Bien, à le faire croître, à écarter le mal ?
- Ai-je été constructif ? influençable ? source de paix ? bienveillant ? critique ?
- Cette épreuve m’a-t-elle fait grandir dans la Foi, l’espérance, la Charité en actes ?
• Qu’est devenue ma vie Eucharistique ?
- Nous avons souffert à juste titre, de son absence, et notre faim s’est aiguisée…
- Ma vie eucharistique, est-ce “quelque chose” de vivant ? une dynamique d’amour reçu
et donné qui engendre la Vie éternelle ? J’y participer plus que j’y assiste ?
- L’Eucharistie est-elle pour moi le vrai Sacrifice du Seigneur auquel je suis rendu présent ?
une extraordinaire rencontre avec le Vrai Dieu (Parole, présence réelle) ? une invitation
à entrer dans une dynamique du Don avec le Christ pour la “Gloire de Dieu et le Salut du
monde ” ?
- La communion est-elle un don ou un dû ? Une nourriture de vie éternelle ? Une
expérience divine à laquelle je dois me préparer ? Une vraie sanctification en cours ? …
• Que changer maintenant dans ma vie ?
- Où en est ma recherche de Dieu ? Quel est le sens de ma vie, de la vie, de celle des
autres ? Qu’est ce qui me rend heureux ? Comment donner plus que consommer…
- Ma vie chrétienne, de Foi, d’Espérance et de Charité, comme la faire grandir et lui faire
porter davantage de fruits ? Comment témoigner ? Qu’est-ce que l’Église pour moi ?
(une structure ou un peuple en marche ?) ; Comment puis-je l’aimer, la servir ?
- Comment entrer dans une vraie sobriété (dans la consommation et l’accumulation des
biens) à l’école de Laudato Si ? “Tout est liée” nous dit le Pape, en ai-je conscience ?
Qu’est-ce que je suis prêt à changer dans ma vie pour respecter davantage la création ?
Voici quelques pistes… Il ne nous faudrait pas “repartir” sans avoir fait un point d’étape…
Belle fête de la Pentecôte à chacun !
Demandons, les uns pour les autres, cette force et cette grâce de l’Esprit-Saint. Qu’Il purifie,
enflamme et fructifie nos vies.
Je termine ainsi ce temps de liens si particuliers durant la pandémie… ce fut peut-être la
grâce de ce temps ; veillons à toujours rester unis par la prière et l’amitié…
Je vous transmets avec joie la bénédiction du Seigneur.
+Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne, Riez et Sisteron

Partager cet article
Repost0