Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 02:24

Chers amis du diocèse de Digne,
Pour la dernière fois en ce temps de pandémie, je viens vous retrouver à l’occasion de cette
grande fête de la Pentecôte. Elle clôt le temps pascal, clôt progressivement le temps de non
célébration publique des cultes, mais surtout nous invite à accueillir largement l’Esprit-
Saint !
Nous faisons mémoire de l’événement capital qui permet à tous de vivre en chrétiens, et à
l’Église d’annoncer la Bonne Nouvelle au monde.
Au coeur de ce temps où Jésus a donné Sa vie par amour pour nous, Il nous envoie l’Esprit-
Saint… et cela nous comble de joie !
La Pentecôte – L’Esprit-Saint descend sur Marie et les Apôtres – Enluminure sur parchemin
(vers 1390) du Livre des Heures de Béatrice de Rieux [Rennes] – Photo DR –
2
® L’Esprit Saint ?
Qu’est-ce que l’Esprit Saint ? On en parle, on le prie, on le demande… qui est-Il ? Nous
avons raison de dire “qui est-Il ?”, plutôt que “qu’est-ce-que c’est ?”. L’Esprit-Saint est une
des trois personnes divines, c’est Dieu lui-même.
Le Père, le Fils et l’Esprit s’aiment d’un amour totalement pur et donné ; cette dynamique
divine, d’amour et donc de Joie, est le Mystère de Dieu. L’Esprit Saint est l’amour entre le
Père et le Fils, amour donné et reçu. En Dieu, l’amour est une relation qui “subsiste”, c’està-
dire qui est une Personne. L’Esprit-Saint est donc l’amour de Dieu qui se donne, entre
autres à chacun de nous ! L’Esprit est un don… à moi de savoir l’accueillir ou pas.
L’Esprit Saint m’est donné au baptême pour me rendre saint (me sanctifier) chaque jour
davantage, et m’enflammer pour vivre toujours plus de Lui ; à la confirmation Il m’est
donné pour témoigner et fortifier ma Foi. Les deux appartiennent à mon être chrétien.
Mais l’Esprit m’est aussi donné largement au quotidien, car la générosité de Dieu est
abondante et sans limite ! Inlassablement la tendresse de Dieu m’accompagne, et Sa
bénédiction est toujours avec moi.
Oui, c’est vraiment Lui, l’Esprit Saint, qui me fait vivre de Dieu jour après jour…
® Vivre de l’Esprit !
La vie chrétienne, consiste à vivre toujours davantage de l’Esprit Saint ! Être chrétien,
c’est vivre de l’Esprit-Saint ! Ce n’est pas d’abord un effort que je fais, mais un don que
j’accepte ; ce n’est pas d’abord un objectif moral que je me fixe, mais une Vie à laquelle
j’acquiesce ; ce n’est pas d’abord une performance que je construis à la force du poignet,
mais un abandon conscient et libre que je mets en oeuvre progressivement.
Toute la vie chrétienne, notre vie quotidienne à chacun et à chacune, doit se décliner ou
s’harmoniser au rythme de cet Esprit, de cet Amour divin, de ce souffle intérieur qui
m’envoie, me guide et m’accompagne. Il nous faut donc apprendre à vivre selon l’Esprit,
c’est à dire à grandir dans une authentique liberté intérieure. Il ne s’agit pas de ne rien
faire ou de se laisser mener par les événements, mais librement (et joyeusement) de dire
OUI à Dieu et de Le laisser faire en moi ; c’est cela la vraie conversion à laquelle nous
sommes appelés.
Vivre selon l’Esprit, c’est déjà le demander… non parce que le Seigneur serait sourd à mes
appels, mais plus je demande, plus je m’ouvre pour mieux accueillir. Si l’Esprit Saint est un
Amour divin, laissons-nous brûler par Lui pour entrer dans une dynamique d’amour vrai ;
les deux critères à tenir ensemble et avec Dieu sont “Vérité” et “Charité” : plus je me laisse
guider par Dieu, plus Vérité et Charité vont m’habiter et orienter ma vie… C’est l’Esprit
Saint, qui est Amour et Vérité, qui va m’y aider… et me donner ainsi la vraie Joie !
Demander, discerner (jamais seul), et se laisser conduire par la Parole de Dieu,
l’Enseignement de l’Église, les sacrements, la présence fraternelle de la communauté
locale, la prière personnelle, son accompagnateur…
Et si je ne suis pas encore (confirmé), recevoir la confirmation… voilà une bonne idée pour
laisser l’Esprit-Saint m’envahir ! Un don qui m’est fait pour que ma Foi se développe et
porte davantage de fruits.
3
® Relire ce temps de pandémie avec l’Esprit-Saint
Je vous propose de terminer ces quelques réflexions par un point particulier. Nous avons
traversé une épreuve, commune et personnelle. Il ne nous faudrait pas fermer la
parenthèse et revenir à un “fonctionnement” normal, comme si l’on retrouvait une vie
antérieure, sans avoir été enseigné. Voici quelques questions pour y réfléchir chacun :
• Relire ce temps si particulier du confinement…
- Qu’y ai-je fais pour mon âme, ma vie spirituelle, pour les autres ?
- Comment ai-je traversé cette épreuve ? l’ai-je subi ? portée ? dépassée ?
- Ai-je travaillé à chercher le Bien, à le faire croître, à écarter le mal ?
- Ai-je été constructif ? influençable ? source de paix ? bienveillant ? critique ?
- Cette épreuve m’a-t-elle fait grandir dans la Foi, l’espérance, la Charité en actes ?
• Qu’est devenue ma vie Eucharistique ?
- Nous avons souffert à juste titre, de son absence, et notre faim s’est aiguisée…
- Ma vie eucharistique, est-ce “quelque chose” de vivant ? une dynamique d’amour reçu
et donné qui engendre la Vie éternelle ? J’y participer plus que j’y assiste ?
- L’Eucharistie est-elle pour moi le vrai Sacrifice du Seigneur auquel je suis rendu présent ?
une extraordinaire rencontre avec le Vrai Dieu (Parole, présence réelle) ? une invitation
à entrer dans une dynamique du Don avec le Christ pour la “Gloire de Dieu et le Salut du
monde ” ?
- La communion est-elle un don ou un dû ? Une nourriture de vie éternelle ? Une
expérience divine à laquelle je dois me préparer ? Une vraie sanctification en cours ? …
• Que changer maintenant dans ma vie ?
- Où en est ma recherche de Dieu ? Quel est le sens de ma vie, de la vie, de celle des
autres ? Qu’est ce qui me rend heureux ? Comment donner plus que consommer…
- Ma vie chrétienne, de Foi, d’Espérance et de Charité, comme la faire grandir et lui faire
porter davantage de fruits ? Comment témoigner ? Qu’est-ce que l’Église pour moi ?
(une structure ou un peuple en marche ?) ; Comment puis-je l’aimer, la servir ?
- Comment entrer dans une vraie sobriété (dans la consommation et l’accumulation des
biens) à l’école de Laudato Si ? “Tout est liée” nous dit le Pape, en ai-je conscience ?
Qu’est-ce que je suis prêt à changer dans ma vie pour respecter davantage la création ?
Voici quelques pistes… Il ne nous faudrait pas “repartir” sans avoir fait un point d’étape…
Belle fête de la Pentecôte à chacun !
Demandons, les uns pour les autres, cette force et cette grâce de l’Esprit-Saint. Qu’Il purifie,
enflamme et fructifie nos vies.
Je termine ainsi ce temps de liens si particuliers durant la pandémie… ce fut peut-être la
grâce de ce temps ; veillons à toujours rester unis par la prière et l’amitié…
Je vous transmets avec joie la bénédiction du Seigneur.
+Jean-Philippe Nault
Évêque de Digne, Riez et Sisteron

Partager cet article

Repost0

commentaires