Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 03:17
Intérieur de l'église en lumière naturelle - 2019 -
Intérieur de l'église en lumière naturelle - 2019 -

Intérieur de l'église en lumière naturelle - 2019 -


Dernière mise à jour du blog-premium le samedi  28.11.2020 à 4 h..
 
 
 
 
*voir liste "articles récents" et "pages"  .  célébrations, pélérinages, concerts, messes et baptêmes                    
  
    
Toutes les personnes pouvant nous fournir des documents sur les vieilles pierres de la commune de Saint-Martin-les-eaux sont les bienvenues. Nous vous remercions d'avance.
 

Photos Pierre-Jean BERNARD



Sous le ciel de Haute-Provence depuis 800 ans.

Il semblerait que je fus reconstruite par les clunisiens sur les restes d'un autre édifice plus vaste, dont les bases m'ont servi de support.
Mon clocher abrite deux cloches dont l'une date du XVlème siècle.
Mon nom est : SAINT-MARTIN-DE-PARACOLS, nom du titulaire de l'église au Moyen âge. A cette époque, je dépendais du prieuré de Carluc, lui-même rattaché à l'abbaye de Montmajour.
Je suis une église romane et la datation de ma reconstruction s'inscrit à la fin du Xlème et début du Xllème siècle.
Mon bâtiment menaçant ruine, j'ai bien failli ne plus exister et être rasée . Mais , l'entrepreneur chargé d'effectuer un devis pour chiffrer le coût des travaux de démolition ressentit une gêne à entreprendre cette tâche et en informa un ardent défenseur des vieilles pierres, mr. Leouffre, ancien maire de Dauphin (04), qui négocia avec le maire de l'époque de saint-Martin-les-eaux pour me racheter.
C'est en juin 1968, que je fus vendue à ces particuliers qui, grâce à leur amour de mon architecture et mon passé, ont entamé, avec des deniers personnels et une aide attribuée pour la sauvegarde des chefs d'oeuvre en péril, une première restauration, me permettant d'accueillir quelques fidèles et visiteurs. Inscrite aux Monuments Historiques depuis 1972, je fus revendue avec mon presbytère, vers 1986, à la commune de Saint-Martin-les-Eaux.
En collaboration avec l'agence des Bâtiments de France, des travaux de restauration purent débuter courant septembre 1987. Afin d'être encore plus accueillante, une deuxième tranche de travaux permirent le rejointement de mes façades.
Maintenant que vous savez comment je suis arrivée dans ce XXlème siècle, laissez-moi vous conter la suite
D'abord, pourquoi m'appelle-t-on Eglise ? Parce que je suis un édifice consacré chez les catholiques au culte divin. Et c'est encore le cas aujourd'hui. Je bénéficie des soins attentionnés des membres d'une Association créée pour défendre mes intérêts, présidée par un résident secondaire : Monsieur Pierre-Jean BERNARD.
Je suis unique, certainement aussi, parce que je suis ouverte toute l'année, parfois même très tard. En temps normal, de 8 h. à 19 h. jusqu'à la traditionnelle sonnerie de l'Angélus***, sonnée par mes deux « Sacristains » de service que sont le président Pierre-Jean BERNARD et Mr. MAURIN qui,suivant leurs disponibilités, se relayent pour que soit respectée cette tradition. Mon livre d'or reçoit les messages de tous, visiteurs ou fidèles et sera la mémoire de ce lieu unique qu'est mon bâtiment. Un reportage, réalisé par la Télévision de Pays du Luberon à l'initiative du correspondant local, permettra de garder un souvenir visuel de l'époque, marquant le début des années 2000.
Je suis une vieille dame ; mais mon curé actuel, Pierre LEOUFFRE, basé à REILLANNE, vient célébrer plusieurs offices dans l'année : messes, baptêmes, mariages et enterrements.
Les membres de l'Association ne manquent pas de s'associer avec les autres paroisses, pour réaliser une messe inter paroissiale ; chaque année, une crèche est construite dans mon choeur ; Marie-Renée et Bernard me fleurissent régulièrement, m'illuminent avec un éclairage composé de bougies lors des différents offices ; mes visiteurs n'hésitent pas à allumer un cierge cierge ou une veilleuse ou à emporter, avec eux, une carte postale me représentant au milieu des maisons du village.
Musiques et chants divers résonnent sous mes voûtes séculaires. Berlioz, Mozart, Bach, Haendel doivent être fiers de cette initiative. Leurs compositions associées à des chants traditionnels de Noël sont très appréciées de tous. II suffit de feuilleter le livre d'or pour comprendre tout le Bonheur et l'Amour que, grâce à toutes les bonnes volontés, je peux me permettre d'offrir à chacun, chaque jour de mon existence.
Un site Internet, en voici l'accès, http:/les-vieilles-pierres-st-martin-les-eaux.over-blog.com   vous permettra de me rencontrer virtuellement et de suivre mon actualité En espérant avoir déclenché en vous l'esprit de curiosité qui vous conduira à venir me découvrir et vous recueillir, prier, chanter ou laisser votre esprit entrevoir et ressentir tout ce qui se dégage de ce lieu,.
 Bernard BATTANDIER
 
*** " Cloches de l'Angélus. Oui, la religion est ce quotidien battement de bronze pour nous rappeler : possède-moi ! Possède en toi ce qui est plus que toi, plus haut, plus pur. C'est la vérité de ton être. Elle a partie liée avec Dieu. Réunifie-toi dans la prère. Augmente-toi dans l'abandon au divin"
Louis PAUWELS " Ce que je crois "


L'entrée de l'église, face sud-est, qui tourne le dos au Nord pour bouder le Mistral. Ici, nous sommes en hiver.



La face Nord.-Ouest. Le toit conique (à gauche) en lauzes est construit avec une technique spéciale.



Face complète sud-est. (photo W.SOUCIES)

.


L'église de saint-Martin-les-eaux au centre du village. Au loin, saint-Michel-l'observatoire et ses coupoles et la montagne de Lure.




 

L'intérieur de l'église en lumière naturelle.
Sans doute unique en France,je suis ouverte en permanance tous les jours de 9 heures à 20 heures, voire plus suivant la saison et les activités de la commune. L'Angélus est sonné à midi et à 19 heures, pas le matin pour ne pas réveiller les fainéants du village !

 

 

interieur-eglise-vu-de-dehors-2011.JPG

 

Les deux cloches de l'église que l'on actionne avec des cordes

 cloches-eglise-st-Martin.jpg

 

Sous le tilleul de l'entrée, âgé d'environ 150 ans.

tilleul.JPG

 

      Un vitrail ancien de l'église aujourd'hui remplacé (2012) :

 

vitrail église st.Martin-les-eaux


 

 Le tableau représentant l'Adoration de saint Dominique, tableau un peu naïf avec le traditionnel chien qui fume.

- Autre tableau représentant deux saints en prière devant la Vierge, avec une tête de diable vraiment très antipathique sortant du sol.

On pense que ces tableaux étaient réalisés par des peintre itinérants qui étaient alors rétribués par le pain et le couvert à la paroisse...

 

 

DSCF4302.JPG

 

DSCF4303.JPG

sculpture--eglise-saint-Martin---1.JPG

Sur un pilier, les symboles des évangiles, ici le taureau et le lion. Pour en savoir plus, je vous propose d'aller sur ce site de Wikipédia : 

 link

Il manque l'aigle et le Saint (l'homme). Une troisième sculpture est trop haut perchée pour la photographier...un de ces jours !

sculpture-eglise-saint-Martin---4.JPG

benitier-eglise-saint-Martin.JPG

Le bénitier de l'entrée de l'église


 

Pour en savoir un peu plus :

Au centre du village, un grand bâtiment rectangulaire, sans partie en saillie (ni tour ni pavillon), est appelé château : il s’agit d’un ancien établissement de bains.

L’église Saint-Martin du début du XIIe, ancien prieuré de Carluc, est un monument historique inscrit. Sa nef de deux travées voûtées d’arêtes (second état succédant à une voûte en berceau) débouche sur une abside pentagonale à l’extérieur. Menaçant de tomber en ruines en 1965, elle est restaurée à partir de 1967 par son acheteur, Jean-Marie Léouffre (deuxième prix du concours des chefs-d'œuvre en péril) et rouverte au culte. Quelques reliefs ornant le second pilastre nord, de forme très archaïque, sont classés au titre objet et sont datés de la deuxième moitié du XIe siècle. Il peut s’agir d’un remploi.

Le château médiéval, remanié au XIXe siècle, est occupé par la mairie. Il existe d'autres châteaux : Dherbès, Pochetty, Saint-Jean.

 

Toponymie de St Martin les Eaux

Le toponyme le Castelas, au sud du village, fait référence à une motte castrale[23].

Le village s'appelait Sancti Martini de Paracollis au XIe siècle[24], puis Saint-Martin-de-Renacas au XIIIe siècle et Saint-Martin-d’Arnagas au XVIesiècle[25]. Il devient ensuite Saint-Martin-le-Charbonnier.

Durant la Révolution française, la commune, pour suivre le décret de laConvention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, changea son nom pour Mont-Martin[26] et Mont-Renacas[27]. Après la Révolution, la commune est appelée Saint-Martin-de-Renacas jusqu'en 1892. L’exploitation des eaux sulfureuses pour des cures thermales justifia son nouveau nom deSaint-Martin-les-Eaux[27].

 

Source  : documents Wikipedia. merci

Pris très en retrait le tilleul de la place de l'église, plus que centenaire - 30.07.2017.

Pris très en retrait le tilleul de la place de l'église, plus que centenaire - 30.07.2017.

St. Martin-les-eaux et son église en 1906. Photo Duplan-Manosque

St. Martin-les-eaux et son église en 1906. Photo Duplan-Manosque

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 03:14

Paroisse du Largue, 29 novembre 2020, premier dimanche de l’Avent
Prière Universelle
« Restons en éveil »
Introduction : En ce premier dimanche de l’Avent où nous entrons dans une nouvelle année
liturgique, nous avons la joie de nous retrouver.
Adressons nos prières à Dieu notre Père et demandons‐lui de nous aider à rester en éveil.
Refrain proposé : Viens Seigneur, viens nous sauver.
Pour notre Eglise, afin qu’elle continue à clamer l’Amour du Christ et le chemin du
Salut pour tous les hommes,
Dieu d’Amour nous te prions.
Pour nos dirigeants politiques, qui en ce temps de pandémie, ont à prendre des
décisions difficiles concernant tous les acteurs économiques et également les plus pauvres
d’entre nous,
Dieu de justice et de paix nous te prions.
Pour tous les malades, ceux de nos villages et au‐delà, pour toutes les personnes
isolées et celles qui sont frappées par la perte d’un être cher,
Dieu de tendresse, nous te prions.
Pour chacun d’entre nous, membres de notre communauté du Largue : que ce temps
d’Avent nous permette de découvrir nos capacités à montrer le divin de nos vies en posant
des actes profondément humains,
Dieu d’Espérance et de Vie, nous te prions.
Prière de conclusion : Dieu notre Père, écoute nos prières et donne‐nous des raisons de
garder courage et d’espérer.
Nous t’en prions par Jésus le Christ, notre Seigneur.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 14:59

Église de Reillanne

obsèques de Madame Renée Georgette LEMATELOT, 85ans

lundi 30 novembre 2020 à 14h,

suivies de l’inhumation au cimetière de Reillanne

La communauté chrétienne de Reillanne est invitée à soutenir par la prière la famille endeuillée

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 14:57

Chers paroissiens et amis,

Nous reprenons le samedi 28 novembre 2020 les célébrations des messes.

Je vous fais parvenir les horaires des messes du 28 novembre au 15 décembre 2020 ainsi que les mesures concernant cette reprise et le message de notre évêque pour l’Avent 2020.

Le père Jean-Pierre curé du secteur du Largue 27 novembre 2020

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 03:28

Préparation de l’Avent 2020, année liturgique B

Suite aux contacts pris soit par mail, soit par téléphone et étant donné la
situation sanitaire rendant impossible toute réunion commune, le Père Jean‐
Pierre et moi‐même (Martine Michel, responsable de la liturgie) avons tenu
une réunion à Mane le samedi 21 novembre à 10H. Voici ce que nous avons
retenu pour l’Avent 2020 année B pour notre secteur du Largue :

Thème général : « Frères et sœurs dans l’attente du Seigneur »
Thèmes des 4 dimanches :

1er dimanche : « Restons en éveil »
2ème dimanche : « Préparons nos cœurs et nos vies »
3ème dimanche : « Recevons la joie donnée et partageons‐la »
4ème dimanche : « Voici notre Sauveur : accueillons‐Le »

Chant‐phare pour cet Avent : « Veillez et priez », chant connu et dont les
paroles sont bien dans le ton de ce que nous vivons actuellement.
A l’heure actuelle nous ne savons pas si et quand nous pourrons nous
retrouver en communauté...mais ces thèmes sont la base de notre prière
personnelle et commune, de nos Prières Universelles, en union les uns avec les
autres et avec le Père Jean‐Pierre.
Le Père Jean‐Pierre curé du secteur du Largue (24 novembre 2020)

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 03:10

Le frère Vincent-Marie, aumônier des sœurs chartreuses vient de nous annoncer le décès de sœur Marie Bruno survenu le 22 novembre 2020.

Son corps revient au monastère de Reillanne le mercredi 25 novembre 2020 et sera inhumé le jeudi 26 novembre 2020 dans la matinée au cimetière des sœurs chartreuses qui se trouve en clôture.

Le secteur du Largue adresse ses condoléances et sa sympathie aux sœurs chartreuses de Reillanne et les assure de sa prière.

Jeudi 26 novembre 2020 à 10h, je célèbrerai une messe, en privé, pour le repos de l'âme de sœur Marie Bruno et invite les paroissiens du secteur du Largue et amis à s'unir à moi.

Père Jean-Pierre curé du secteur du Largue 24 novembre 2020

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2020 1 23 /11 /novembre /2020 15:09

Cimetière de Saint-Maime

obsèques de Monsieur Marius MAURO, 87ans

mercredi 25 novembre 2020 à 14h,

La communauté chrétienne de Saint Maime est priée de se joindre, par la prière, à la famille endeuillée

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 03:31

Paroisse du Largue, dimanche 22 novembre 2020
Solennité du Christ Roi
prière du soir
Nous voici à nouveau séparés physiquement pour fêter la Solennité du Christ Roi qui marque la fin
de cette année liturgique A. Mais nous sommes unis par la prière commune les uns avec les autres dans
toutes nos paroisses du Largue et avec le Père Jean‐Pierre.
Nous sommes réunis au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, Amen.
Nous fêtons le Christ, Bon Pasteur, Serviteur et Roi et nous implorons sa miséricorde en chantant ou
disant :
Jésus, Berger de toute humanité, tu es venu chercher ceux qui étaient perdus
Prends pitié de nous, fais‐nous revenir, fais‐nous revenir à toi, prends pitié de nous.
Jésus, Berger de toute humanité, tu es venu guérir ceux qui étaient malades,
Prends pitié de nous, fais‐nous revenir, fais‐nous revenir à toi, prends pitié de nous.
Jésus, Berger de toute humanité, tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs,
Prends pitié de nous, fais‐nous revenir, fais‐nous revenir à toi, prends pitié de nous.
« Tu es avec moi », ce verset du psaume 22, le psaume de ce jour est une parole de confiance envers
notre berger, le Christ dont « le bâton nous guide et nous rassure »
Il est l’Agneau et le Pasteur, il est le Roi, le Serviteur.
Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom.
Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure.
Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.
Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ;
j'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.
Il est l’Agneau et le Pasteur, il est le Roi, le Serviteur.
Cette confiance, nous pouvons aussi la faire notre avec les paroles prophétiques d’Ezékiel tellement
actuelles pour nous en ces temps troublés, car le Seigneur veille, en tout temps, en tout lieux mais il nous
associe à ce commandement d’attention, de soin et d’amour pour nos frères et soeurs.
(Ezékiel 34, 11‐12.15‐17)
Ainsi parle le Seigneur Dieu : voici que moi‐même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles.
Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur
mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de
sombres nuées. C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer, – oracle du
Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la
panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces. Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je
la ferai paître selon le droit. Et toi, mon troupeau – ainsi parle le Seigneur Dieu –, voici que je vais juger
entre brebis et brebis, entre les béliers et les boucs.
Ne crains pas, je suis ton Dieu, c’est moi qui t’ai choisi, appelé par ton nom,
tu as du prix à mes yeux et je t’aime, ne crains pas car je suis avec toi.
Prenons quelques instants de silence avant d’adresser à Dieu notre Prière Universelle par son Fils
Jésus notre Pasteur et notre Roi
Ecoute‐nous, Seigneur de gloire. Nous te prions pour que chacun sur cette terre devienne béni de Notre Père.
Dans notre monde, une pandémie planétaire met à mal le fonctionnement de nos sociétés. En cet
avant dernier dimanche de novembre, prions avec le pape "pour que les progrès de la robotique et de
l'intelligence artificielle soient toujours au service de l'être humain". Que la prière de notre communauté
qui n'est pas réunie physiquement, unie à celle de toute l'Eglise universelle apporte ici‐bas consolation et
réconfort à nos frères et soeurs éprouvés ou désemparés.
Par Jésus, le Christ et son saint Evangile, posons des gestes profondément humains. Sur ce chemin
de vie, l'autre n'est pas une option. "Chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, c'est à moi
que vous ne l'avez pas fait. Vienne ton règne, Dieu notre Père pour que soient consolés ceux qui ont perdu
tout espoir, que soient défendus ceux qui n'ont pas de pouvoir et que soient éclairés ceux qui marchent
dans le noir.
"J'étais malade , et vous m'avez visité." Prions pour les personnes touchées par la maladie.
Puissions‐nous être en communion avec tous les malades, les personnes âgées, seules ou handicapées qui
n'ont habituellement que le recours à la télévision pour vivre l'eucharistie. Prions pour tous les jeunes pour
qui les temps sont préoccupants et rudes.
Toi, l'Agneau et le Pasteur, aide‐nous à nous mettre en tenue de service. Donne force et courage
aux gouvernants comme aux soignants pour venir en aide à la situation de détresse que vivent tant de gens
dans le monde et aide‐nous à faire le Bien là où nous sommes.
Béni soit Dieu, livré pour ceux de bonne volonté, saints ou pécheurs, rois ou parias. Alors que nous
sommes privés du chant par lequel nous honorerions cette solennité et de la musique dont Cécile est la
sainte patronne, alors, ainsi que le demandait la religieuse italienne béatifiée en 2018, fondatrice en des
Soeurs Apôtres du Sacré‐Coeur de Jésus préconisant par la catéchèse, l'éducation des jeunes et l'assistance
aux personnes âgées et malades: "Seigneur, donnez‐nous l'amour de la prière".
Exauce‐nous, Seigneur de gloire. Que la création entière, libérée de la servitude, reconnaisse la puissance
du Père. Christ hier, Christ aujourd'hui, Christ demain pour tous et toujours, tu es Dieu,
tu es l'Amour, tu appelles, nous voici!
Prions : Notre Père et Je vous salue Marie
Nous pouvons terminer notre prière en disant cette hymne de Jacqueline Frédéric Frie qui tourne
aussi nos coeurs vers l’Avent dans lequel nous allons rentrer :
Qu’il soit béni, qu’il vienne, le Roi, notre Seigneur !
Ouvrez, ouvrez vos portes, ne fermez plus vos coeurs !
Il vient à nous sans faste, grandeur ni majesté,
vêtu comme le pauvre dans son humilité.
Qu’il soit béni, qu’il vienne, le Roi, notre Seigneur !
Il montre à tous les humbles la face du Sauveur !
À lui sont en partage la gloire et le pouvoir,
ce qu’à la fin des âges les peuples pourront voir.
Qu’il soit béni, qu’il vienne, le Roi, notre Seigneur !
Il donne aux misérables la paix du Bon Pasteur !
Il est doux, il est humble, son joug sera léger !
Et c’est lui qui nous mène jusqu’à la liberté !

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 03:30

34ème dimanche du temps ordinaire
Fête du Christ roi de l’univers
22 novembre 2020
Prière du matin
1 -Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (25,31-46)
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges
avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les
hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les
chèvres à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : "Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume
préparé pour vous depuis la création du monde. Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et
vous m'avez donné à boire; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli; j'étais nu, et vous m'avez habillé; j'étais
malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi!". Alors les justes lui répondront :
"Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu...? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri? tu avais soif, et nous
t'avons donné à boire? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli? tu étais nu, et nous t'avons habillé? tu étais
malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ?"
«Et le Roi leur répondra: "Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes
frères, c'est à moi que vous l'avez fait.". Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : "Allez-vous-en loin de moi,
maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j'avais faim, et vous ne m'avez pas donné à
manger; j'avais soif, et vous ne m'avez pas donné à boire; j'étais un étranger, et vous ne m'avez pas accueilli;
j'étais nu et vous ne m'avez pas habillé; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité."
«Alors ils répondront, eux aussi: "Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger,
malade ou en prison, sans nous mettre à ton service?"
« Il leur répondra: "Amen, je vous le dis, chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits, à moi non
plus vous ne l'avez pas fait.". « Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle.»
Méditation
Nous achevons l’année liturgique A avec la fête du Christ roi de l’univers. Ce titre nous fait
penser au procès de Jésus, à sa comparution devant Pilate. A la question de Pilate « Es-tu roi des
juifs ? », la réponse de Jésus le dégage immédiatement de toute référence politique et
idéologique : « ma royauté n’est pas de ce monde, ma royauté n’est pas d’ici ». Jésus reconnait
implicitement qu’il est roi. Mais de quelle royauté s’agit-il ?
L’évangile d’aujourd’hui nous présente le jugement dernier comme une glorification des petits.
Matthieu insiste constamment sur les petits des communautés, sur les petits du monde, sur tous
les petits qu’il faut aider. Ici le Christ se présente comme le roi des petits, un roi qui prend sur lui
le péché du monde et qui appelle tous les hommes à le rencontrer.
« Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la
création du monde ».
Le visage du Seigneur que nous présente cet évangile est une image merveilleuse. C’est l’image
du Seigneur qui a eu faim, qui a eu soif, qui a été étranger, qui était nu, qui était malade, qui était
en prison, c'est-à-dire le visage de tous les hommes qui souffrent, qui sont opprimés, qui sont
bafoués dans leur dignité la plus profonde. Le Seigneur est là dans tous ces hommes. Il faut
l’aimer. Il faut les aimer.

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 02:45

La quête en ligne
Je reviens, à nouveau, vers vous amis et paroissiens du secteur du Largue pour
solliciter votre participation à la quête en ligne.
Le confinement, dans lequel nous nous retrouvons de nouveau, nous met dans
une situation financière très inconfortable.
Comme vous le savez, la vie matérielle de nos paroisses est uniquement assurée
par les quêtes des messes, les offrandes données à l’occasion des baptêmes et
des mariages, la vente des cierges et des lumignons. Ni l’État ni le Vatican
n’interviennent pour soutenir la vie quotidienne de nos paroisses.
Aujourd’hui, les célébrations publiques ont de nouveau été interrompues par le
confinement. L’heure est donc grave. Je sais que vous faites déjà face à des
situations financières préoccupantes mais je viens de nouveau solliciter votre
participation pour les frais de fonctionnement de nos paroisses (chauffage,
électricité, fournitures, assurances, impôts).
Tel est de nouveau mon cri et je compte sur votre participation et votre
générosité habituelles.
Pour participer à la quête en ligne, je vous propose d’utiliser le lien suivant :
https://quete.catholique.fr/?reserved_diocese=DIGNE&reserved_paroisse=spreillanne
Père Jean‐Pierre, curé du secteur du Largue, le 10 novembre 2020

Partager cet article

Repost0